Langue:

Projet de l’A719 – Service SITECH et équipements 3D

20.06.2017
sitech-france-reportage-a7195

Projet de l’A719 : un chantier de la Forézienne d’entreprise entièrement équipé en 3D

Projet de l’A719 : un chantier entièrement en 3D

Le projet de l’A719 vise à réaliser 14kms de liaison autoroutière entre les villes de GANNAT et de VICHY. L’enjeu principal du projet est de permettre un accès rapide depuis VICHY à l’A71, autoroute reliant ORLEANS à CLERMONT-FERRAND afin d’éviter aux usagers de devoir emprunter la RD2209. Parmi les chiffres clés du projet, le budget global de cette opération a été estimé à environ 100 millions d’euros.

L’Etat a confié la construction du projet et l’exploitation à APRR, filiale du groupe EIFFAGE. Les travaux préparatoires, notamment les déboisements, déviations de réseaux et diagnostics archéologiques se sont étalés de l’automne 2012 au printemps 2013. Quant à la phase de travaux principaux et d’aménagement, elle s’échelonne sur deux ans du printemps 2013 à fin 2014. Dans la réalisation de cette phase, FOREZIENNE D’ENTREPRISES est en charge du terrassement, de l’assainissement, de la mise en œuvre des couches de forme de chaussée ainsi que du génie civil de la fibre optique.

Le chantier en chiffres

La réalisation de ce chantier s’étale sur 135 hectares d’emprises et nécessite la mise en place de 16 ouvrages d’art, 10 bassins de rétention et 1 barrière de péage. Au total, environ 150 personnes ont été mobilisées sur les différentes phases de ce chantier avec un déploiement de 80 à 90 engins. Lors de la phase de terrassement, 1,5 million de mètres cubes de terre ont été déplacés et, dans la phase d’arase terrassement, 8500m² de couche de forme sont mis en œuvre chaque jour sur deux postes (11 à 12h de mise en œuvre quotidienne). La fin de la mise en œuvre de l’enrobé est prévue mi-septembre 2014.

Toute la partie topographie et guidage d’engins est gérée par Monsieur Serge LAFAYE, Chef de Mission sur le projet de l’A719. Il supervise ainsi une équipe de géomètres dédiée au terrassement, une autre chargée des travaux d’enrobés et des équipements de la route. Il est également en charge de la gestion des projets d’exécution et des projets méthodes.

Les phases d’avancement du projet de l’A719

Serge LAFAYE nous explique que depuis début 2013, ce chantier s’est scindé en 3 grandes phases. Une première phase de préparation, avec notamment les levés de début de chantier et les déviations de réseaux ainsi que l’établissement des projets d’exécution.

Une deuxième phase, qui a nécessité l’intervention des équipes topographiques dédiées au terrassement, a été consacrée au gros œuvre tels que les déblais – remblais, implantation de l’assainissement, des ouvrages hydrauliques de profondeur ainsi que l’implantation d’un réseau de fibre optique qui passera sous la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute.

Enfin, la troisième phase de mise en œuvre de l’enrobé, des équipements de la route et de tout ce qui a trait à l’évacuation des eaux de la plateforme autoroutière (caniveaux, cunettes terre et béton afin de récupérer les eaux dans les bassins de traitement).

L’avancement du projet aujourd’hui

Le projet s’articule autour de l’aménagement de deux pôles : la zone d’élargissement de l’existant en 2×2 voies sur 1 kilomètre, qui reprendra l’actuel tracé de l’A719, et la partie où ont été créés les 13 kilomètres d’autoroute nouvelle.

Sur la zone d’élargissement, le travail de réglage de l’arase terrassement se termine et la mise en œuvre de l’enrobé va pouvoir commencer. Sur la partie de la nouvelle autoroute, l’enrobé est actuellement en train d’être appliqué sur certaines portions. D’autres sont en cours de réglage de la couche de forme. L’objectif global est de terminer toutes les couches de forme début juillet afin que l’ensemble des enrobés soit mis en place avant fin septembre 2014. Le chantier a connu quelques ralentissements dus aux fouilles archéologiques.

Le choix des équipements Trimble

Sur le chantier, 6 engins reçoivent l’assistance d’un système de guidage : 3 bulldozers et une niveleuse sont équipés du système GCS900 3D GPS et 2 niveleuses du système GCS900 3D UTS, avec une Station Totale SPS730. S’agissant de l’équipe de topographie en terrassement, les 3 géomètres qui la composent sont équipés de bases GPS (SPS851, SPS852 et SPS 855) et de mobiles GPS (SPS881, SPS 882 et SPS 985) avec leurs carnets de terrain associés (TSC2 et TSC3).

Monsieur Olivier RICHARD, responsable du service topographique et métrés de FOREZIENNE D’ENTREPRISES nous explique le choix du groupe de s’équiper de matériel Trimble « Nous avons opté pour le matériel Trimble parce qu’il est particulièrement adapté aux grands projets tels que BPL ou l’A719. Il est précis et d’une grande qualité. Cet investissement a également été motivé par la qualité de service de SITECH : le SAV est très réactif ».

Serge LAFAYE nous explique que « les équipements Trimble sont adaptés aux conditions de travail sur les chantiers : robustes et intuitifs, la simplicité de prise en main et d’utilisation a su convaincre l’ensemble des utilisateurs, même ceux qui avaient leurs habitudes sur des matériels concurrents ».

Les bénéfices des solutions Trimble au cours du projet de l’A719

Les délais serrés du chantier, avec une phase de travaux de deux ans seulement, faisaient de la productivité des engins et de l’optimisation des délais des travaux dans les différentes applications des enjeux capitaux pour le succès de FOREZIENNE D’ENTREPRISES. Monsieur PASCAL PERRIN, Chef de Chantier Principal revient sur ces notions : « Le choix d’équiper nos engins de systèmes de guidage Trimble correspondait à une volonté de rechercher à maximiser l’utilisation des engins, afin de gagner du temps sur les plannings et de réaliser des économies ».

Les autres avantages également mis en avant par Monsieur PASCAL PERRIN sont les suivants « Par la même occasion, nous avons amélioré la sécurité sur le chantier, puisqu’il n’y a plus de personnel à pied qui évolue à côté de la machine. Au niveau de la rapidité, nous travaillons avec un rendement supérieur à auparavant et avons désormais un rendu proche du centimètre en GPS et du demi-centimètre quand les engins sont guidés en UTS ».

Les différentes économies réalisées grâce aux systèmes Trimble

Monsieur Serge LAFAYE insiste sur le fait que les systèmes de guidage jouent un rôle clé dans le réglage de la couche de forme traitée au liant hydraulique. « Une fois le matériau livré, il faut qu’il soit réglé définitivement dans les 3 heures qui suivent. Après ce délai, le matériau durcit et devient pratiquement impossible à régler correctement. Les engins guidés automatiquement nous permettent de régler rapidement la couche de forme et ainsi éviter des reprises inutiles qui ne seraient que pertes de temps, de matériaux, d’énergie et d’argent. »

« Concernant la mise en œuvre de la couche de forme, il faut environ 3 passages d’engins : un premier pour régaler, un deuxième pour régler « grossièrement » au bulldozer et finalement le passage de la niveleuse pour le réglage précis. Avant, le géomètre était mobilisé auprès de l’atelier afin de suivre le réglage. Maintenant, les chauffeurs d’engins peuvent être indépendants d’un suivi topographique continu. Le gain de temps est énorme ! » nous explique, un chauffeur séduit par le système GCS900 3D double GPS installé sur son bulldozer.

Le chauffeur d’une niveleuse équipée d’un système GCS900 3D UTS revient sur le fait que la précision accrue obtenue grâce au système permet de limiter l’usure du matériel « Comme on fait moins de passage, c’est meilleur pour la lame. On travaille à la fois plus vite et plus précisément».

Une évolution dans les méthodes de travail des géomètres

En plus de l’optimisation de l’utilisation des machines, les solutions Trimble ont également permis de faire évoluer les méthodes de travail des géomètres. Ainsi Monsieur Serge LAFAYE nous indique que désormais, la préparation des projets de guidage avec le logiciel dédié de Trimble est très importante afin de faciliter les travaux sur le terrain. « Le projet est créé au bureau et est envoyé dans le boîtier machine. Les géomètres passent moins de temps dans les implantations et s’attachent plus au suivi de chantier ». D’ailleurs, il constate que lors de ses contrôles, pratiquement 100% des points sont dans la tolérance après le passage des engins sur un réglage d’une couche de forme au centimètre. Un tel rendu est possible grâce aux systèmes de guidage et une surveillance régulière de la bonne calibration des engins et ne peut être obtenue si rapidement en méthode traditionnelle.

S’agissant des équipements topographiques Trimble, Monsieur Sylvain SAUVIGNET, géomètre de l’équipe dédiée au terrassement, nous explique qu’il était « un ancien utilisateur du matériel d’une marque concurrente, mais est très satisfait du matériel Trimble. Le logiciel SCS900 est intuitif, tout se fait depuis le même écran et tout est accessible rapidement. Il ne m’aura fallu qu’une semaine pour le prendre en main ».

Le service SITECH

Tous les interlocuteurs sur le chantier ont insisté sur la qualité du service et de l’accompagnement fourni par les équipes de SITECH. La réactivité, l’écoute et l’attention particulière qui ont été apportées à ce chantier par l’équipe de la région Centre ont permis aux équipes de Serge LAFAYE d’avoir en permanence un lien avec des experts à mêmes de leur fournir des réponses rapides à leurs questions techniques.

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. En savoir plus

Les paramètres de cookies sur ce site sont définis pour autoriser les cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur «Accepter» ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer